Le paillage


Le paillage est une excellente solution de jardinage. À la fois, économique et écologique, très simple à mettre en place, cette méthode consiste à disposer autour des arbres, plantes et massifs, à même le sol, les tontes de gazon, feuilles mortes, petites branches, …

Tous les aménagements paysagers récents pratiquent le paillage (souvent avec du broyat de bois ou de palettes) parce que ses avantages sont nombreux :

  • Préserver l’humidité au pied des arbres et des haies en limitant l’évaporation (et donc à terme l’apport en eau).
  • Réduire voire supprimer la pousse d’herbes et plantes indésirables au pied des arbres puisqu’elles n’ont plus accès au soleil, les graines germent moins.
  • Éviter de débroussailler au niveau du collet des arbres et plantes, ce qui les fragilise.
  • Limiter grandement l’évacuation des déchets végétaux et éviter d’aller en déchèterie.
  • Améliorer la structure du sol, ce qui améliore la capacité de rétention en eau du sol et limite l’érosion.
  • Apporter des nutriments aux plantes grâce à la décomposition des déchets végétaux déposés aux sols. On parle également de « compostage de surface ».

Ce schéma explicite bien les nombreux avantages du paillage.

Le paillage reprend le principe de la création d’humus dans les forêts.

Remarque : À La Réunion, le paillage est pratiqué, entre autres, dans les champs de canne !

Avec tous ces avantages, le paillage fournit des conditions de vie idéales pour les végétaux qui sont ainsi moins « stressés » (par la sécheresse, la compétition avec les herbes indésirables, le manque de nutriments). Ils se développent plus harmonieusement et sont donc moins sensibles aux attaques de parasites !
Le paillage est une pratique de jardinage complémentaire du compostage.

En pratique, comment ça marche le paillage ?

Appliquez une couche de feuilles, tontes, petites branches, bois broyés d’au moins 10 cm bien denses et étalez-la sur un rayon d’au moins 40 cm autour des arbres et arbustes pour que leurs racines soient bien protégées. Si le site ne permet pas d’avoir un rayon de 40 cm (béton, délimitation, etc), ce n’est pas grave. Allez au plus loin.

Avec quoi faire son paillage ?

Avec tout ! Ou presque…

Il est possible de pailler avec tous les déchets végétaux du jardin tant qu’ils ne sont pas trop gros ou trop longs comme des branches. La tonte de gazon, les feuilles mortes, les déchets de haies et petites branches, les fougères, la paille, etc. Les éléments qui peuvent servir de matière pour le paillage sont très variés. À partir du moment où il s’agit d’une matière naturelle non traitée chimiquement, et que la matière reste assez fine et homogène, cela convient parfaitement.

Toutefois, il faut faire attention :

Aux matières rigides qui peuvent faire office de gîte larvaire comme par exemple les palmes de palmiers, cocotiers (la partie rigide du bout), les feuilles d’un banian ou d’un bananier entières. Ces éléments peuvent être mis en paillage à condition qu’on les mélange avec des éléments plus fins (tontes de gazon, petites feuilles) qui vont empêcher de créer des « réservoirs » d’eau ou qu’on les broie à la tondeuse (cas des feuilles) ou au broyeur (palmes).

Aux plantes malades qui risquent de propager leurs maladies, les plantes invasives montées en graines pour éviter qu’elles ne poussent dans votren jardin et les épluchures de fruits ou légumes déposées directement, car elles risquent d’attirer les nuisibles…

Cette vidéo explique bien le fonctionnement et l’utilité du paillage :

Comprendre le jardin dans son ensemble

 

Remarque : Pour des raisons esthétiques, il peut être intéressant de faire l’acquisition d’un petit broyeur ou d’utiliser une tondeuse à gazon (lorsque le jardin est grand), afin de découper les petites branches et feuilles pour former un ensemble homogène.


Trucs et astuces du jardinage au naturel

Retrouvez dans cette rubrique des articles, des trucs et astuces dédiés au jardinage au naturel !

En savoir plus…

Les bonnes recettes d’insecticides naturels

Retrouvez les astuces naturelles de nos médiateurs de l’environnement pour lutter contre les insectes qui viennent parfois s’installer sur vos plantes du jardin.

En savoir plus…

Le guide jardinage au naturel

Nous vous proposons dans ce guide de découvrir pleins d’astuces pour limiter les nuisibles de votre jardin.

En savoir plus…

Protection Biologique Intégrée

La Protection Biologique Intégrée, souvent abrégée « PBI » *, est une méthode de protection des cultures qui consiste à privilégier un ensemble de méthodes alternatives à la lutte chimique afin de lutter contre des ravageurs * des cultures.

En savoir plus…

La démarche Ecophyto ZNA

Le projet Ecophyto JEVI (Jardins, Espaces Végétalisés et Infrastructures) s’articule autour d’une Charte régionale pour les Jardins, Espaces Végétalisés et Infrastructures (JEVI, ex-ZNA)…

En savoir plus…