Le TCO fournit depuis 2004 des composteurs individuels aux administrés volontaires pour les inciter à produire leur propres fertilisants et réduire leurs déchets. Il n’est cependant pas nécessaire d’avoir un composteur pour pouvoir composter ses déchets. Un tas au fond du jardin fait aussi parfaitement l’affaire!

 

La collectivité vous propose deux modèles en plastique

Monobloc
En kit

Pourquoi des composteurs en plastiques ?

Par le passé, le TCO a livré des composteurs en bois (jugés plus esthétiques par certains). L’inconvénient du bois était sa durabilité face aux agressions des termites particulièrement présente sur notre île. Les modèles en plastiques sont fabriquées avec un minimum de 60% de matière recyclé pour le monobloc produit localement et 100% pour le modèle en kit importé d’Europe.

Quelle différence entre ces deux modèles ?

Les 2 composteurs répondent aux normes en vigueur. On dit que les goûts et les couleurs ne se partagent pas ! Nous avons préféré vous laisser le choix du composteur qui répondrait le mieux à vos attentes. Chaque modèle a des avantages et des inconvénients.

Rem: Les 2 modèles ne disposent pas de fond. Cela permet de récupérer le compost plus facilement (notamment dans le composteur monobloc).

Pour vous aider dans votre choix et tout savoir sur la pratique du compostage, vous pouvez venir à l’un de nos ateliers compostage.

Dimensions des composteurs: Faites le bon choix!

Le choix d’un composteur grand ou petit modèle dépend de la superficie de votre jardin et de votre production de déchets végétaux (tontes, feuilles, tailles de haies, etc). Dans tous les cas, il est préférable de garder un petit modèle pour transformer les déchets de la cuisine en compost. Dans le petit modèle, l’entretien du tas de compost est plus aisé (brassage des déchets, arrosage si nécessaire, récupération, etc). Une partie des déchets végétaux doit toujours aller au composteur pour assurer un mélange entre les déchets humides (généralement de la cuisine) et les déchets secs (plutôt du jardin comme les feuilles mortes et les petites branches mais aussi du carton et du papier). Pour que le compostage se fasse rapidement (et vous éviter d’avoir besoin d’un grand composteur), il faut apporter des déchets préalablement découpés (15 cm de longueur max), de maintenir le tas de compost humide et de mélanger régulièrement (1 fois par semaine ou tous les 15 jours).

Pour le reste des déchets végétaux, nous vous invitons à tester la technique du paillage qui permet de gagner du temps sur l’entretien de son jardin (limite l’arrivée d’herbes indésirables, le besoin en arrosage) et évite de remplir le composteur trop vite. Retrouvez plus d’informations sur le paillage ici.

Pour savoir comment pratiquer le paillage chez vous, inscrivez-vous à l’un de nos ateliers compostage .

Vous avez ci-dessous les dimensions des composteurs. Précisez dans le formulaire de demande de composteur si vous préférez un petit ou un grand composteur.

Vers blancs VS larve de cétoine

Il est très commun de retrouver des larves blanches dans le compost. PAS DE PANIQUE!!! Ce sont des larves de cétoine (« mouche l’argent »).

Les larves de cétoine mangent des déchets végétaux morts et mous. A l’inverse,  les vers blancs consomment les racines de plantes vivantes et font des ravages dans les jardins et les cultures.

Vous ne trouverez jamais de vers blancs dans votre composteur.

Comment les différencier?

  1. Mettez la larve que vous avez trouvé sur une surface plane. Si elle se déplace sur le dos, il s’agit d’une larve de cétoine. En général, elles n’aiment pas la lumière et vont chercher à fuir très vite. Le ver blanc se déplace sur ses petites pattes.
  2. Regardez bien la tête et le postérieur de la larve que vous avez:
    • une grosse tête et un petit postérieur: c’est un ver blanc. La larve est pourvue de puissantes mandibules lui permettant de ronger et de percer les racines de diverses plantes.
    • une petite tête et un gros postérieur: c’est une larve de cétoine. La larve consomme d’importantes quantités d’aliments mous déjà pré-décomposés qu’elle excrète régulièrement (d’où le gros postérieur)

 

Le guide du compostage

Quelques chiffres

  • Un composteur permet de détourner 30 % du contenu du bac bleu (épluchures, marc de café, papier essuie-tout, cartons et papier déchirés, restes alimentaires …)
  • 1/3 des foyers du Territoire de la Côte Ouest pratique le compostage.
  • 15 000 composteurs ont été distribués depuis 2004 permettant de faire une économie estimée de 1,3 millions d’euros par an grâce aux déchets évités à la collecte et l’enfouissement!

Vous êtes intéressé par le compostage individuel ?