Charte paysagère – Les enjeux


Dans cette rubrique :

La charte paysagère

Les 5 communes du TCO couvrent 53700 hectares, dont les 2/3 sont inhabitables. Elles composent trés certainement l’une des micro-régions les plus évolutives en France. Sur le faible espace disponible, de puissants processus de transformation sont en cours et à venir, ils concernent aussi bien l’urbanisation que les infrastructures et les espaces agricoles et naturels.

Notre cadre de vie est un précieux bien commun : il est à reconnaître et à partager

  • Il est riche et diversifié : des villes, des bourgs, des stations balnéaires, des îlets ; des forêts, des pâturages, des branles, des champs, des savanes, des ravines, des plages et des falaises
  • Il fait une part de notre identité et de notre fierté Il a une valeur patrimoniale, culturelle et sociale
  • Il constitue une ressource inestimable pour notre économie : tourisme, attractivité des entreprises

Notre cadre de vie est fragile : il est à préserver et à gérer

  • Beaucoup de processus et d’acteurs interviennent, avec des intérêts divergents
  • Les milieux naturels sont vulnérables, avec des pentes fortes, une eau rare, un régime cyclonique, des récifs coralliens sensibles

Notre cadre de vie change vite : il est à construire et à imaginer

En matière d’urbanisation :

  • Nécessité d’accueillir 50 000 habitants nouveaux d’ici 2020 ;
  • D’accroître le parc de logement de 32 000 unités ;
  • D’offrir du travail pour 24 000 actifs supplémentaires ;
  • De densifier les pôles urbains existants pour accueillir 50% de la croissance de population ;
  • De dégager 800 hectares de foncier pour l’extension de l’urbanisation ;
  • De créer un ambitieux projet urbain sur les 400 hectares de Cambaie.

En matière d’infrastructures :

  • Création en cours de la Route des Tamarins ; s’y ajoutent 8 barreaux de desserte des pentes et du littoral ;
  • Création à venir du Tram Train reliant dans un premier temps Sainte-Marie à Saint-Paul via Saint-Denis, La Possession et Le Port ; s’y ajoutent les gares et les pôles intermodaux ;
  • Création à venir de la nouvelle route du littoral entre Saint-Denis et La Possession.

En matière d’espaces agricoles et naturels :

  • Chantier en cours du basculement des eaux (Irrigation du Littoral Ouest), avec environ 7 000 ha irrigués et irrigables à terme pour l’agriculture.