PAPI de la Rivière des Galets : des travaux pour réduire les risques d’inondations

Ce jeudi 11 août 2022, le président du TCO Emmanuel SÉRAPHIN, le maire du Port Olivier HOARAU et Jean Bernard Monier vice président du TCO en charge de la commission eau, assainissement et GeMAPI ont visité le chantier du « PAPI » (Plan d’Actions de Prévention des Inondations) Rivière des Galets. Des travaux importants pour la sécurisation et le développement de la côte ouest.

En période cyclonique les conditions d’écoulement dans le lit de la rivière sont intenses, avec une capacité érosive exceptionnelle.

Ces travaux de renforcement d’ouvrages consistent à adapter et prolonger les structures d’endiguement existantes de la Rivière des Galets afin de renforcer les zones vulnérables, et ainsi réduire les risques d’inondations.

En effet, ces travaux font suite à une étude de danger menée en 2021 qui a permis de localiser 2 secteurs fragiles, la rive droite et la rive gauche :

Concernant le tronçon en rive droite, il est proposé de poursuivre les confortements jusqu’à l’axe mixte.

Concernant le tronçon en rive gauche, il est proposé de se raccorder aux aménagements de 2019, afin d’éviter que les prochaines crues ne sollicitent cette zone intermédiaire, ce qui pourrait fragiliser l’aménagement en amont comme en aval.

Quelques chiffres sur les ouvrages d’endiguement de la Rivière des Galets :

  • Plus de 10 000 personnes projetées (soit la moitié du centre-ville du Port, et une partie de la plaine Cambaie).
  • 2500 blocs de 8 tonnes chacun.
  • 11 km de câbles.

Coût total : 14 891 040€, soit :

  • Europe – FEDER : 5 790 960€
  • Etat – Région : 827 280€
  • TCO : 8 272 800€

Cet article vous a-t-il été utile ?



Cet article a été publié le , il y a 2 mois. Il est classé dans la rubrique Actualités du Territoire de la Côte Ouest, Communiqués & infos pratiques et a été consulté 123 fois.
N'hésitez pas aussi à faire un tour sur Twitter, Flickr, Google+, YouTube ou encore Facebook pour d'autres news. Une information, une correction, un complément à ajouter ? Contactez-nous via notre formulaire dédié.