Les professionnels du tourisme se mobilisent pour faire face à la crise

Note : Cet article a été publié il y a plus de 5 mois. Les informations qu'il vous propose ne sont peut-être plus à jour.

Ce vendredi 27 novembre, plus d’une centaine de professionnels du tourisme et les acteurs institutionnels œuvrant dans le milieu ont planché afin de trouver des solutions et établir une feuille de route pour survivre à cette crise sans précédent.

Sous l’impulsion des Offices de tourisme Intercommunaux et de la Fédération du Tourisme de La Réunion, et avec le soutien du TCO, l’idée était de lancer une démarche collective de mobilisation  pour redéfinir avec les professionnels concernés, les actions portées par les offices du tourisme pour s’adapter et réorienter les moyens d’actions dans ce contexte si particulier.

Quelles actions mettre en place pour soutenir les activités liées au tourisme ?  Pour conquérir la clientèle locale ? Comment développer ses ventes ? Quels sont les besoins des professionnels ? … Autant de questions sur lesquelles se sont penchés les participants lors des ateliers, et d’autres professionnels via un questionnaire envoyé en amont.

Les propositions de chaque atelier ont été présentées à l’assemblée et aux institutionnels présents.

Retrouvez l’intégralité de la restitution des ateliers Ici

(De gauche à droite en partant du haut) : Mme Nauche de la CINOR ; M. Malet de la CIVIS ; Mme Henry du Département ; M. Séraphin du TCO et de l’OTI Ouest ; M. Fouassin de l’IRT et de la Région ; M. Tomassini de la préfecture ; M. Gonthier de la CASUD.

 

Le Président du TCO, Emmanuel Séraphin, accueillant cette première édition sur le territoire Ouest a souhaité marquer l’écoute et la solidarité des élus dans ce contexte. Il a proposé de « maintenir cette dynamique partenariale dans les mois et années à venir, en renouvelant régulièrement les Rencontres professionnelles du tourisme Réunionnais sur le territoire, avec des temps d’échanges pour une action collective qui va rendre plus fort chaque professionnel dans son secteur d’activités ». Il a proposé la constitution d’un comité de suivi avec les différentes parties prenantes (OTI, FRT, EPCI, Région, IRT et Etat) afin de faire vivre la feuille de route écrite par les professionnels.


Cet article vous a-t-il été utile ?

[Total : 0   Moyenne : 0/5]


Cet article a été publié le , il y a 5 mois. Il est classé dans la rubrique Communiqués & infos pratiques, Des poules pour réduire nos déchets et a été consulté 202 fois.
N'hésitez pas aussi à faire un tour sur Twitter, Flickr, Google+, YouTube ou encore Facebook pour d'autres news. Une information, une correction, un complément à ajouter ? Contactez-nous via notre formulaire dédié.