Le partenariat entre la Banque des Territoires et le TCO se concrétise

Note : Cet article a été publié il y a plus de 12 mois. Les informations qu'il vous propose ne sont peut-être plus à jour.

Ce matin, 27 avril 2023, la vice-présidente déléguée aux Finances et aux Ressources Humaines du TCO, Mme Mireille Morel-Coianiz, et la Directrice du réseau de la Banque des Territoires, Mme Gisèle ROSSAT-MIGNOD, ont officialisé un partenariat entre la Banque des Territoires (Caisse des dépôts) et la Communauté d’Agglomération, sur les sujets de la Zac Cambaie Oméga, « programme démonstrateur de la Ville Durable » et sur les actions à destination des personnes en situation de handicap.  

(de d à g : Mireille Morel Coianiz, vice-présidente TCO – Gisèle Rossat-Mignod, directrice du réseau Banque des Territoires – Nicolas Blanc, directeur régional Réunion-Océan indien Banque des Territoires)

 

La Zac Cambaie Omega, « projet démonstrateur de la Ville  Durable »

Le programme vise la création d’un réseau national de démonstrateurs de la ville durable, à l’échelle d’îlots ou de quartiers, illustrant la diversité des enjeux de développement
durable des espaces urbains français : métropole, péri-urbain, ville moyenne, petite ville, quartiers prioritaires de la politique de la ville notamment en renouvellement urbain, outremer.

C’est tout l’enjeu de la ZAC Cambaie-Oméga qui porte l’ambition d’être démonstratrice de la ville durable en milieu insulaire et tropical, d’être porteuse d’exemplarité et d’innovations.
La phase d’incubation sur ce projet vise ainsi à :
▪ Structurer une filière locale autour d’éléments fédérateurs de sobriété déjà mobilisés mais nécessitant d’être déployés plus largement, comme la végétalisation ou l’aéraulique. Il s’agira ainsi de rassembler les acteurs clés de l’écosystème d’abord sur une plateforme d’innovation, puis sur un site physique (le CITI, Campus d’innovation tropical et insulaire) pour favoriser les synergies et innovations de l’ensemble des acteurs de la filière (enseignants, chercheurs, entreprises, paysagistes, architectes, urbanistes) autour d’outils mutualisés : une matériauthèque, une soufflerie, des laboratoires de recherche, des espaces de travail collaboratifs…
▪ Dépasser les freins identifiés à la sobriété : utilisation de matériaux locaux, issus de la biomasse ou des filières de réemploi ou de recyclage, déploiement de solutions de rafraîchissement peu énergivores ou utilisant des énergies peu carbonées… par la recherche, puis en assurant le transfert de technologie du laboratoire à l’entreprise.
▪ Structurer la gestion dans le temps d’une ville jardin tropicale et ses enjeux spécifiques (entretien conséquent des espaces verts, déploiement d’un modèle d’agriculture urbaine).

Je me réjouis de voir que la Banque des Territoires constitue un partenaire financier solide aux côtés du TCO pour nous accompagner notamment dans sa transition vers un territoire durable à travers ses projets de bâti tropical et insulaire, et dans la gestion urbaine durable des espaces verts, a souligné Mme Mireille Morel-Coianiz.

De son côté, Mme Rossat-Mignot a elle aussi confirmé la volonté de la Banque des Territoires d’accompagner le TCO dans la transformation écologique de son territoire et dans l’inclusion des personnes en situation de handicap, objet de la seconde convention de partenariat.

Financement d’actions menées par le Territoire de la Côte Ouest à destination des personnes en situation de handicap

Les actions déjà réalisées au TCO en faveur de l’insertion et du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap ont contribué à l’accroissement du nombre de bénéficiaires. Le projet de conventionnement avec la Banque des Territoires permettra entre autres de bénéficier d’un soutien financier qui favorisera l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la collectivité.

« Nous avons l’ambition d’atteindre et de dépasser le taux d’emploi légal de 6%. Nous attendons beaucoup de ce premier conventionnement avec le FIPHFP en matière de recrutement, de reclassement, de maintien, et de formation des personnes en situation de handicap », a précisé Mme Mireille Morel Coianiz.

Le TCO se réjouit de ce partenariat fort avec la Banque des Territoires qui permettra d’accélérer et de concrétiser la transformation de notre territoire une capitale économique, durable, tropicale et créole au service de toutes les Réunionnaises, Réunionnais. 


Cet article a été publié le , il y a 12 mois. Il est classé dans la rubrique Communiqués & infos pratiques et a été consulté 239 fois. N'hésitez pas aussi à faire un tour sur Twitter, Flickr, Google+, YouTube ou encore Facebook pour d'autres news. Une information, une correction, un complément à ajouter ? Contactez-nous via notre formulaire dédié.