L’UMIH visite le centre de tri des déchets de l’Ouest

Note : Cet article a été publié il y a plus de 7 mois. Les informations qu'il vous propose ne sont peut-être plus à jour.

Ce lundi 6 novembre, une trentaine professionnels de la restauration et de l’hôtellerie se sont réunis pour la visite du centre de tri des déchets, organisée par le Territoire de l’Ouest, l’Union des Métiers de l’industrie et de l’Hôtellerie et Cycléa.

Cette rencontre a permis de sensibiliser les hôteliers et les restaurateurs sur l’importance de la bonne gestion de leurs déchets et particulièrement sur le tri des déchets. Soumis dès le 1er janvier 2024 à un quota hebdomadaire de 6000 litres de déchets non recyclables et de 4000 litres pour les déchets à recycler, et étant pour bon nombre d’entre eux, au-dessus de ces quotas, ils doivent donc très rapidement mettre en place de nouvelles pratiques et adopter de nouveaux gestes.

La visite s’est poursuivie par un temps d’échanges qui a permis aux participants de mieux appréhender les bénéfices d’une bonne gestion des déchets et de l’envisager comme une opportunité concrète d’intégrer des pratiques durables dans leur politique RSE.

Patrick Serveaux, Président Général de l’UMIH  accompagné de professionnels de la restauration et de l’hôtellerie, a été reçu par Henry Hippolyte, Président de la Sem Cycléa et Vice-Président du Territoire de l’Ouest, et par Laurent Blériot, Directeur Général de Cycléa.

En tant que professionnels, ils ont un rôle à jouer pour influencer positivement leurs activités et leur environnement en adoptant des pratiques responsables.

La gestion des déchets relève du collectif – collectivités, consommateurs, entreprises, … – Nous en sommes tous responsables.

En améliorant leurs pratiques, les professionnels donneront du sens à l’économie circulaire sur le territoire.

Cet article a été publié le , il y a 7 mois. Il est classé dans la rubrique Actualités du Territoire de la Côte Ouest et a été consulté 84 fois. N'hésitez pas aussi à faire un tour sur Twitter, Flickr, Google+, YouTube ou encore Facebook pour d'autres news. Une information, une correction, un complément à ajouter ? Contactez-nous via notre formulaire dédié.