Le Territoire de l’Ouest innove dans la lutte contre les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE)

Le Territoire de l’Ouest a présenté un dispositif novateur destiné à contenir les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE) dans les milieux aquatiques et à la protection de la faune et de la flore locales.

Le Territoire de l’Ouest a dévoilé un nouveau dispositif de barrages flottants conçu spécifiquement pour contrôler la prolifération des EEE dans les ravines Hermitage et Saint-Gilles. Ce dispositif, représente une avancée significative dans la gestion intégrée des milieux aquatiques, offrant une solution efficace et écologique.

« La préservation des milieux aquatiques est une priorité pour le Territoire de l’Ouest. Face à la menace croissante des espèces exotiques envahissantes, nous devons innover et trouver des solutions efficaces pour protéger notre environnement. » à déclaré Jean-Bernard Monier vice-président du Territoire de l’Ouest, délégué à l’eau, l’assainissement et la GEMAPI.

Le Territoire de l’Ouest envisage d’étendre l’utilisation des Barrages Flottants à d’autres sites présentant des risques similaires de prolifération d’EEE. Virginie Sallé, élue du Bassin de vie de Saint-Gilles, a également exprimé son soutien à cette approche, soulignant que les barrages flottants offrent une solution prometteuse pour la protection de la biodiversité.

Ce nouveau dispositif s’inscrit dans le cadre d’une stratégie plus large visant à assurer la pérennité des milieux aquatiques et à préserver la biodiversité locale. En combinant innovation, efficacité et respect de l’environnement, le Territoire de l’Ouest confirme son engagement en faveur de la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité pour les générations futures.


Cet article a été publié le , il y a 2 semaines. Il est classé dans la rubrique Actualités du Territoire de la Côte Ouest et a été consulté 63 fois. N'hésitez pas aussi à faire un tour sur Twitter, Flickr, Google+, YouTube ou encore Facebook pour d'autres news. Une information, une correction, un complément à ajouter ? Contactez-nous via notre formulaire dédié.