A la rencontre des entreprises de la filière agroalimentaire situées dans les ZAE des Hauts du Territoire de l’Ouest

Note : Cet article a été publié il y a plus de 8 mois. Les informations qu'il vous propose ne sont peut-être plus à jour.
Coup de projecteur donné sur les entreprises de la filière agroalimentaire situées dans les zones artisanales économiques (ZAE) de Bras Montvert – Ville de Trois-Bassins – et de La Saline- Ville de Saint-Paul – mercredi 28 juin 2023. Gérées par le Territoire de la Côte Ouest, ces zones permettent aux acteurs de développer leurs productions, de créer de l’emploi sur le territoire, d’innover en diversifiant leurs offres, de mettre en place des réseaux partenaires et de se rapprocher de leurs zones de chalandise et de leurs fournisseurs.

Les Vice-Présidents du TCO, Daniel Pausé, en charge du Développement des Hauts et Irchad Omarjee ainsi que le service économique de l’intercommunalité sont allés à la rencontre de trois chefs d’entreprises de ces zones :

– Oté Gran Mèr – Tradition 974 : spécialisée dans la transformation de fruits et de légumes

– Soja d’Asie : spécialisée dans la transformation de soja bio, huiles aromates et séchage de fruits.

– La Part des Anges Distillation dont le cœur de métier est la distillation de fruits tropicaux.

À l’unanimité, les élus communautaires présents se disent satisfaits des projets et des activités réalisés sur le territoire.

Quelques chiffres :

  • Nombre d’entreprises sur la ZAE de Bras Montvert à Trois-Bassins : 22 dont 8 dans la partie extension

  • Nombre d’entreprises sur la ZAE de La Saline : 11 entreprises en activité

  • Nombre d’entreprises sur les 23 ZAE gérées par le TCO : 1 596 entreprises enregistrées

Malgré la forte demande, le TCO tient à évaluer la fiabilité des projets en termes d’emplois qui impulseraient une dynamique artisanale sur le territoire intercommunal. L’idée serait d’avoir des candidats potentiels identifiés et éligibles au concept de village artisanal.
Entre le rééquilibrage territorial vers les écarts et les mi-pentes et la volonté d’apporter une réponse adaptée au parcours résidentiel des entreprises, le TCO souhaite capitaliser sur la singularité de ses filières.

Cet article a été publié le , il y a 8 mois. Il est classé dans la rubrique Actualités du Territoire de la Côte Ouest et a été consulté 227 fois. N'hésitez pas aussi à faire un tour sur Twitter, Flickr, Google+, YouTube ou encore Facebook pour d'autres news. Une information, une correction, un complément à ajouter ? Contactez-nous via notre formulaire dédié.