Travaux dans le cadre du PAPI à l’Hermitage : les élus du TCO ont décidé de préserver le banian


Cet après-midi, Guy Saint-Alme, vice-président du TCO délégué à la GEMAPI, a annoncé la décision de la collectivité concernant le sort qui sera finalement réservé au banian situé au rond-point de l’Hermitage.

Comment concilier intérêt paysager et viabilité technique de la digue prévue pour protéger la zone des risques d’inondation ? Telle était la question sur laquelle se sont penchés les équipes techniques et les élus…

Suite à la Conférence des maires qui s’est tenue hier jeudi 8 novembre, les élus du TCO ont décidé de maintenir le banian. Cette décision a pris en compte l’émoi que le sujet a suscité au sein de la population et les avis exprimés à travers la pétition en faveur de la sauvegarde de l’arbre. Cet avis fait suite également à l’étude qui a été commandée pour envisager les solutions possibles qui permettraient de maintenir le banian.

Conséquences : le tracé de la digue sera donc modifié. Des mesures préventives seront prises pour maîtriser le développement très rapide de ce banian, qui est déjà d’une ampleur impressionnante malgré son jeune âge (environ 15 ans) !

Guy Saint-Alme, vice-président du TCO, délégué à la GEMAPI, souligne que « le risque est maîtrisé, mais la menace demeure : risque de chutes entraînant un endommagement de la digue et l’inondation de la population. Le risque zéro n’existe pas… L’objectif essentiel pour le TCO qui en a la responsabilité c’est d’assurer la sécurité des biens et des personnes ». C’est en effet toute une population de 4 800 habitants et 1 600 bâtis qui sont concernés par ce projet visant à les protéger contre les crues centennales (= crue qui a 1 chance/100 de se produire chaque année).

Toutes les précautions possibles seront prises en ce sens, avec un impact aux niveaux de l’exploitation et financier. Il s’agira d’entretenir et de surveiller régulièrement le développement rapide du banian, observé au niveau des racines (souterraines et aériennes). Ceci pour le maintenir à la taille actuelle (déjà significative) et l’empêcher ainsi d’endommager la digue.

 

 

 

Vous voulez comprendre les enjeux du projet PAPI (Programme d’Actions et de Prévention des Inondations) de l’Hermitage et de La Saline-les-Bains ?

Ce projet est mené dans le cadre de la compétence GEMAPI du TCO transférée à l’intercommunalité depuis le 1er janvier 2018. Les travaux ont démarré depuis septembre 2018.

Regardez la vidéo explicative ci-dessous.

 

Dans les coulisses du projet…

Une attention particulière est apportée à la préservation environnementale et à la valorisation des sites. Les futurs aménagements s’intègrent dans le projet urbain de la commune et prennent en compte les forts enjeux environnementaux.

Un programme de revégétalisation est déjà en cours et de nouveaux aménagements paysagers seront réalisés après les travaux de digue.

Des lataniers qui gênent le chantier sont prélevés pour être mis en pépinière.

Photomontage avec les lataniers plantés le long de la digue (Crédit d’illustration : Yann Ciret Paysagiste – EGIS EAU)

Ils seront ensuite retransplantés après la construction de la digue.

Des badamiers et movas (ci-dessus, à gauche) ont déjà été transplantés sur le parcours sportif.

Des travaux de cernage et de préparation de la transplantation des washingtonias (ci-dessus, à droite) sont en cours, ici, devant le Jardin d’Eden.

Photomontage du futur parcours de santé (Crédit d’illustration : Yann Ciret Paysagiste – EGIS EAU)

Le saviez-vous ?

Le chantier fait l’objet de procédures rigoureuses mises en œuvre pour le respect écologique de la faune et de la flore. Le TCO a commandité le suivi par un coordonnateur environnemental, qui participe à toutes les réunions de chantier et veille au respect des procédures.

Les pestes végétales ainsi que les espèces exotiques très envahissantes, sont enlevées, telles que les zépinards « proposys » sur une surface importante.

Les entreprises réalisent également un travail important de nettoyage des déchets sur les bas-côtés de la voirie.

620 arbres et palmiers, d’espèces diversifiées, seront replantés après les travaux.


Vous avez apprecié cet article ? Partagez-le avec vos amis :


Cet article a été publié le , il y a 1 semaine. Il est classé dans la rubrique Actualités du Territoire de la Côte Ouest et a été consulté 159 fois.
N'hésitez pas aussi à faire un tour sur Twitter, Flickr, Google+, YouTube ou encore Facebook pour d'autres news. Une information, une correction, un complément à ajouter ? Contactez-nous via notre formulaire dédié.

Application Mobile TCO Agglo

Lettre d’information

Restez au plus près de l’actualité du Territoire de la Côte Ouest.


Abonnement SMS

Recevez par SMS les informations importantes du TCO relevant de ses domaines de compétences