kar’ouest met tout en oeuvre pour lutter contre les incivilités


Note

Cet article a été publié il y a plus de 4 mois. Les informations qu'il vous propose ne sont peut-être plus à jour.

« Parce que la sécurité est un droit fondamental que nous devons garantir à tous les usagers, nous mobilisons toutes nos énergies pour que le réseau kar’ouest soit exemplaire et irréprochable en la matière. En tant qu’élus, c’est notre engagement, c’est notre responsabilité, et c’est la mission que se sont fixés le TCO et la SEMTO ». C’est en ces termes que Françoise Lambert, la vice présidente du TCO déléguée à la Mobilité, a commencé son intervention, ce midi à la gare routière de St-Paul.

Et la sécurité intéresse et concerne tout le monde. C’est à partir de ce constat que toutes les Autorités organisatrices de transport ont décidé d’agir ensemble, avec leurs opérateurs, avec les forces de l’ordre, avec le Syndicat Mixte de Transports de La Réunion, avec les services de l’Etat, … Coordination des opérations, actions de prévention, échanges d’information, …, une convention a été signée en ce sens en 2015 pour formaliser cette coopération institutionnelle.


« Car c’est en mutualisant nos efforts, nos moyens, nos intelligences, que nous serons plus forts dans l’action ».

53 incidents ont été recensés en 2016 sur le réseau kar’ouest. Cela peut paraître faible, comparé aux deux millions de voyageurs chaque année, mais cela suffit à créer un sentiment d’insécurité pour les voyageurs. Ce sont 53 incidents de trop !

« Sécuriser au mieux notre réseau de transport public, le prémunir contre les actes d’incivilités qui peuvent à tout moment et à tout endroit déferler, ce sont en effet des préoccupations majeures pour la SEMTO et le TCO », ajoute à son tour le Président de la SEMTO, M. Erick Gangama.

Les enjeux sont colossaux tant sur le plan de la sécurité ainsi que sur le plan financier et de la qualité de service en général.

Cela fait 20 ans que la SEMTO a en charge la gestion et l’exploitation de la gare routière de Saint-Paul, qui accueille chaque jour quelque 10 000 usagers des transports publics. Chaque année, ce sont plus de 2 millions de voyageurs qui transitent par ce site, le plaçant au 1er rang en termes de fréquentation. Cette forte affluence et son positionnement au cœur du centre ville font que ce site est de plus en plus le lieu de regroupement de personnes mal intentionnées qui commettent parfois des délits (bagarres, rackets, trafics).

Des caméras et une présence des forces de l’ordre pour se sentir en sécurité

Pour stopper ce phénomène, une quinzaine de caméras de vidéo-protection ont été installées pour mieux garantir la sécurité des usagers et du personnel travaillant sur la gare. Ces caméras seront reliées à une salle de contrôle gérée à distance par Transdev Services Réunion 24h/24.
L’objectif est de dissuader les actes d’agression, de réduire le vandalisme et de faciliter l’identification des personnes en cause.

Depuis le début de l’année les forces de l’ordre de l’Ouest se déploient en plus grand nombre et de manière plus régulière sur le terrain, notamment sur la gare routière de St-Paul, aux arrêts sensibles (Boucan Canot, Plateau Caillou, Pont de l’Etang ….)
Ces actions se conjuguent aussi avec la nouvelle méthode de travail CMS (Contrôle/Médiation/Sûreté) et les opérations inter-réseaux impulsées depuis quelques mois. Cela traduit bien la nouvelle dynamique entre les différents partenaires intervenant sur le terrain. Cela permet d’appréhender les points pouvant être à l’origine de conflits et d’optimiser l’efficacité des actions menées.

Une opération de contrôles rondement menée

Plusieurs sites emblématiques ont été choisis pour mener une opération de contrôles renforcés, appelée dans le jargon technique « opération inter-réseau ».
Cette action qui mobilise une cinquantaine de contrôleurs et médiateurs et une vingtaine de policiers, se déroule aujourd’hui sur la gare routière de St-Paul, le pôle d’échanges du Port, aux arrêts de Boucan Canot, au lycée de Plateau Caillou et au pont de l’Etang St-Paul.
Ne passant pas inaperçue compte tenu de son ampleur, elle est destinée également à sensibiliser le grand public sur le travail des opérateurs de transport pour lutter contre l’insécurité et la fraude, espérant ainsi induire un changement de comportement des « mauvais usagers » et améliorer l’attractivité des réseaux.

 


Vous avez apprecié cet article ? Partagez-le avec vos amis :


Cet article a été publié le , il y a 4 mois. Il est classé dans la rubrique Actualités du Territoire de la Côte Ouest et a été consulté 1 185 fois.
N'hésitez pas aussi à faire un tour sur Twitter, Flickr, Google+, YouTube ou encore Facebook pour d'autres news. Une information, une correction, un complément à ajouter ? Contactez-nous via notre formulaire dédié.

Lettre d’information

Restez au plus près de l’actualité du Territoire de la Côte Ouest.


Abonnement SMS

Recevez par SMS les informations importantes du TCO relevant de ses domaines de compétences

S'il vous plaît patienter ...