Donnons à manger à notre lombricomposteur

5 juin 2019
Françoise DOLTO↗

Cet article a été écrit par les élèves accompagnés de leurs enseignants, dans le cadre des projets Lékol’O - Réduisons nos déchets organiques sur le territoire de la côte Ouest.
×

Lors des collations prises à l’école, il reste des déchets compostables (peaux des fruits, trognons, etc.) Plutôt que les jeter, faisons en profiter nos vers de terre.

Je laisse la parole à nos jeunes experts :

« Le ver de terre il mange la peau des fruits. Pour faire un liquide. » [-> Le « jus de compost », récupéré par dessous le lombricomposteur, et qui sert également d’engrais.]

« Il y a de la boue dedans [-> les déchets en cours de décomposition, futur compost]. Ça sert à faire pousser des graines et des fleurs. »

 

Françoise DOLTO
Le Port

Nos déchets ont de la valeur !