Présentation de l’appel à projets Lékol’O

Dans le cadre de la lutte contre le dérèglement climatique, la question de la gestion des déchets est essentielle. Avec l’évolution de notre consommation, notre production de déchets a considérablement augmenté ces dernières décennies.

Malgré l’instauration du tri sélectif,  la majorité de nos déchets finit encore dans les centres d’enfouissement qui arrivent à saturation. Les budgets alloués à cette gestion des déchets sont les plus importantes dépenses des intercommunalités de l’île limitant de fait les budgets alloués à l’insertion professionnelle, l’action sociale, l’économie…

Le déchet que les ménages et les « assimilés » (c’est-à-dire les entreprises, restaurants, écoles, etc.) produisent le plus, sous nos latitudes tropicales, sont les déchets organiques. Ce sont tous les déchets de cuisine et restes de repas ainsi que tous nos déchets végétaux. Ils constituent près de 40% de tous les déchets que nous produisons.

À eux seuls, ils représentent 13 millions d’euros de dépenses rien que pour le TCO. Soit le tiers des coûts de gestion des déchets de la collectivité.

Le TCO propose déjà aux administrés des solutions et conseils en la matière en mettant à disposition des composteurs, en sensibilisant sur des techniques de jardinage au naturel ou en intégrant des démarches de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Un concours récompensera les 3 « meilleurs » projets.

 

Toutes les précisions et informations utiles concernant l’appel à projets Lékol’O sont disponibles ici.