Des jardinières pédagogiques

8 novembre 2018
Territoire de la Côte Ouest

Les jardinières autonomes ou”wicking bed”

C’est quoi?

C’est surement un des systèmes les plus pratiques pour les écoles puisqu’il apporte une réopnse à la question de l’entretien des jardinières pendant les périodes de vacances!

C’est un système très autonomes en eau qui demande un arrosage beaucoup plus limité. Vous trouverez beaucoup d’informations sur internet. Par exemple ici.

Pour faire simple, les jardinières autonomes sont des jardinières dont le fond est imperméable.

Un trop plein évite d’inonder la jardinière et un géotextile sépare la partie immergée, constituée de graviers, du substrat dans lequel pousse les plantes et leurs racines (évitant ainsi leur pourrissement) .

Un “wicking bed” peut être fabriqué dans toute sorte de contenant récupéré (grand bidon, fût plastique ou métallique, poubelle, veille citerne d’eau, bassin pour poisson), avec du bois de récupération ou neuf ou  tout simplement commander auprès d’associations (voir plus bas) ou d’artisans.

Source: www.gaiasorganicgardens.com.au

Le principe est de rendre la jardinière autonome (ou presque) en eau et de jouer sur la remontée capillaire pour “irriguer” les plantes. Les racines se dirigent alors vers le fond de la jardinière, là où se trouve l’humidité et la fraîcheur qui conviennent bien aux plantes et les rendant plus résistantes aux périodes de sécheresse.

Le développement de ces dernières est souvent bien meilleur. Cet avantage est non négligeable lorsqu’il s’agit d’un établissement scolaire intégrant des périodes de vacances plus ou moins longues.

Quelques exemples en photos

Source: www.gaiasorganicgardens.com.au

Source: https://bitsouttheback.com

Où en trouver?

Des associations du territoire (liste non exhaustive) peuvent vous construire des “wicking beds” sur-mesure.

Comparatif “wicking bed” VS pleine terre

Avantages “wicking bed”

  • Culture sur tout type de sol
  • Entretien facilité: gestion des mauvaises herbes ou débordement du gazon, espace plus contraints donc un soin plus rigoureux, surélevé donc plus facile à travailler
  • Possibilité de “créer un sol” idéal (vivant et riche en nutriments) pour les cultures sans trop d’effort.
  • Esthétique
  • Évite que les plantes des enfants soient débroussailler par les services en charge des espaces verts dans les écoles
  • Possibilité de les mettre sur roulettes

Inconvénients “wicking bed”

  • Nécessite soit de les fabriquer, soit de les acheter (temps et budget)
  • Si ce n’est pas un wicking bed, la jardinière à tendance à s’assécher plus vite
  • Si mauvaise conception, possibilité de dégradation dans le temps

Que vous ayez choisi une jardinière ou une plantation en pleine terre, une question va se poser: Où trouver de la terre pour effectuer mes plantations?

Nous avons une astuce économique, écologique et agronomique idéale! Suivez le guide.

 

Le jardin en “trou de serrure”

Après les jardinières autonomes et les jardins en lasagne, nous vous proposons une nouvelle solution pour allier plantation et réduction des déchets organiques: le jardin en “trou de serrure” ou “keyhole garden”.

Rem: Ces 3 techniques peuvent parfaitement être regroupées au sein d’une seule jardinière ou d’un unique espace de plantation!

C’est quoi?

Le jardin en trou de serrure consiste à disposer dans une jardinière ou dans une plantation (surélevée) d’un espace centrale (trou) dans lequel les déchets organiques seront déposés. Avec l’aide des lombrics et autres macro-organismes, la matière organique sera décomposée et répartie dans toute la jardinière afin d’alimenter les plantes.

Pour faire simple, on pourrait dire qu’il s’agit d’un composteur au milieu d’une plantation…

Source: https://davesgarden.com/

Voici une vidéo qui explique comment cela fonctionne:

Comment faire?

Pour mettre en place cette pratique, le plus simple reste de l’installer dans une jardinière. Il faut prévoir au milieu de votre jardinière un trou avec un panier, une poubelle, un seau perforé ou alors du grillage enroulé… Toute solution permettant de préserver ce trou sans que la terre où les éléments disposer dans votre jardinière ne tombe à l’intérieur.  Ensuite, vous alimentez ce trou comme vous le feriez avec un composteur en y intégrant des déchets de jardins et des déchets de cuisine.

Ci-dessous quelques photos et illustrations pour vous inspirer.

Sources: www.monjardinenpermaculture.fr

Sources: www.engledow.com/green

Sources: www.vitagardens.com

 

C’est toujours pas très clair? Besoin de plus d’inspiration?

En suivant ce lien vous aurez une sélection de photos de différents type de jardins en trou de serrure.