Le dispositif Békali, pour l’émergence de la jeune création réunionnaise


Les partenaires : paré pou mèt la min ansanm !

C’est l’histoire de la rencontre entre le TCO et le monde de la culture, une aventure entre l’institution et les trois salles emblématiques de l’Ouest : Kabardock, Léspas culturel Leconte de Lisle et Le Séchoir. De cette rencontre est né « Békali ». À l’origine du dispositif en 2011, la volonté de « penser à l’échelle intercommunale » et d’« agir de façon collégiale ».

Un dispositif innovant : « Békali » 

Békali est un projet innovant à l’échelle intercommunale et plus largement au service de la création réunionnaise. L’ambition est de faire converger les moyens de ces trois équipements. Cet esprit de mutualisation, au bénéfice des publics et des artistes, ouvre de nouvelles perspectives pour plus de qualité, de professionnalisme, d’accessibilité et de sensibilisation.

Multiplier les rencontres, partager les expériences, mettre en commun les outils et les moyens… Mélange des univers, mélange des genres, originalité sont les ingrédients qui révèlent et relèvent le meilleur de la création péi. C’est ça l’esprit de Békali ! « Békali » ! Sa lé gayar mèm !

Faire de l’Ouest une terre d’incubation, une pépinière d’artistes

Le TCO poursuit sa politique d’accompagnement des porteurs de projets artistiques et culturels, via le dispositif Békali, en mettant en œuvre des moyens pour le soutien à la création d’artistes émergents. Mèt anlèr la jeune scène réunionnaise ! Tel est l’objectif du dispositif Békali.

La jeune création réunionnaise est placée au centre d’un projet partagé, à l’échelle du territoire.

Békali met en lumière les projets artistiques et culturels innovants et leur donne un rayonnement intercommunal, et au-delà un rayonnement régional voire la possibilité de s’exporter au-delà de nos frontières insulaires !

Le dispositif Békali permet ainsi à des artistes de se professionnaliser en mettant à leur disposition :

  • Un lieu de création dédié
  • Des moyens financiers pour créer
  • La confrontation à des publics

L’objectif final étant de participer à l’émergence de l’équipe artistique pour lui permettre notamment de s’exporter.

Depuis 2011, 21 spectacles ont vu le jour grâce à ce dispositif.
Nous pouvons être fiers de compter parmi les équipes artistiques soutenues : Grèn Semé, Tyéri Abmon, la compagnie Cirquons Flex, la konpani Soul city, Zènviev Laokap, Zanmari Baré, Tine Poppy… pour ne citer qu’eux.
Des artistes qui comptent désormais sans conteste dans la sphère culturelle locale.
Découvrez-les à travers cette plaquette de présentation 2011-2016.

Concrètement, quelle est la démarche ?

Les directeurs et directeurs artistiques des salles procèdent à une sélection collégiale des groupes artistiques. Ils s’entendent ainsi sur le choix des trois équipes artistiques à soutenir chaque année.

Les équipes artistiques retenues sont souvent repérées par les directeurs artistiques des salles. Depuis 2015, certaines équipes artistiques, déposent même leurs dossiers auprès des salles. Preuve que le dispositif bénéficie désormais d’une notoriété…

La sélection des équipes artistiques est fonction de deux critères de choix principaux :

  • L’équipe artistique retenue crée et se produit déjà sur des scènes locales.
  • La qualité et le côté innovant du projet de création à venir.

La mise en place pratique du dispositif :

  • Chacune des salles ouvre son lieu pour accueillir une équipe en résidence pour une période allant de quelques semaines à plusieurs mois selon le besoin.
  • Chacune des salles pré-achète trois spectacles à venir. L’équipe artistique bénéficie donc de neuf spectacles pré-achetés avant même de commencer à créer, ce qui est rare et précieux ! C’est ce qu’on appelle : « la co-production».
  • L’équipe artistique retenue doit réaliser une « action culturelle ». Ce qui signifie qu’elle doit intervenir auprès d’un public particulier (scolaire ou personnes « éloignées de l’offre culturelle » comme des associations de quartier). L’échange porte généralement sur leur propre processus de création.

Pour le TCO, ce dispositif permet également de répondre à un des axes de notre politique culturelle : l’accès à la culture pour tous. Par l’action culturelle menée par l’équipe artistique, des personnes (qui ne seraient, de toute façon, pas des spectateurs spontanés) dépassent la pure « consommation culturelle » pour être finalement concernés par un processus de création.

Découvrez le cru 2018 ci- contre !

Après une riche édition 2017 marquée par le groupe musical Tapkal (afro-blues-créole, groove), la Cie Danses en l’R (danse contemporaine) et la Cie Cirké Craké (cirque décalé), découvrez le cru 2018…

Le dispositif Békali permettra cette année encore à trois nouvelles créations d’éclore et ce, à travers différentes formes artistiques. Un tremplin concret qui va propulser :

  • Ann O’Aro (musique et fonnkèr d’Anne-Gaëlle Hoarau)
  • Saut’ la mer à l’envers (danse mélangée à d’autres disciplines de la Compagnie Lookatmekid)
  • Des racines et … (danse urbaine de la Compagnie Kenji)

À découvrir et à suivre…

+ d’infos dans cette plaquette de présentation de l’édition 2018 de Békali


Appel à candidatures Békali - édition 2019

Candidatures à envoyer avant le 9 novembre 2018 minuit

Appel à candidatures

Ann O’Aro | Musique et fonnkèr d’Anne-Gaëlle Hoarau

Bouleversante, quand elle chante sur scène sa poésie en créole, une écriture puissante et sauvage qui nous raconte sa vie, … Émotions fortes assurées !

Le Séchoir (Le K) :
Vendredi 7 septembre 2018 – 19h (tout public)
Vendredi 16 novembre 2018 – 13h30 (public scolaire)

Léspas :
Vendredi 21 septembre 2018 – 20h (tout public)
Vendredi 21 septembre 2018 – 10h (public scolaire)

Le Kabardock :
Vendredi 12 octobre 2018 – 20h30 | Première partie de Zanmari Baré (tout public)

Saut’ la mer à l’envers | Danse mélangée à d’autres disciplines de la Compagnie Lookatmekid

Un voyage peut-il se faire dans l’autre sens ? … Un spectacle de danse parlé, une conférence de geste, un exposé sur la famille, les migrations, les maladies, les naufrages et les superstitions.

Le Séchoir :
Vendredi 26 octobre 2018 (tout public)
Lundi 29 octobre 2018 (public scolaire)

Léspas :
Jeudi 15 novembre 2018 – 10h (public scolaire)
Jeudi 15 novembre 2018 – 19h (tout public)
Vendredi 16 novembre 2018 – 20h (tout public)

Des racines et … | Danse urbaine de la Compagnie Kenji

Danse urbaine de la Compagnie Kenji …

Le Séchoir :
Vendredi 23 novembre 2018 – 10h (public scolaire)
Vendredi 23 novembre 2018 – 20h (tout public)

Le Kabardock :
Vendredi 30 novembre 2018 – 10h (public scolaire)
Vendredi 30 novembre 2018 – 19h30 (tout public)

Léspas :
Jeudi 21 février 2019 (public scolaire)
Vendredi 22 février 2019 – 20h (tout public)