Sport et culture


Démocratiser l’accès aux sports et à la culture

Le TCO a engagé une réflexion globale en matière de sport et de culture. Il s’agissait de bien identifier le contexte de l’Ouest et les besoins territoriaux, de déterminer le positionnement du TCO par rapport à l’offre et à la demande, mais également par rapport aux acteurs déjà présents sur le territoire (les communes, l’État, la Région, le Département, le mouvement sportif, les associations, les artistes…).

Après une active période de réflexion et de concertation, une étape formelle de prise de compétences a été engagée. Cette démarche achevée, le TCO est dorénavant compétent pour intervenir de façon plus large, mais néanmoins ciblée, dans un certain nombre de domaines. Il assume de façon générale une fonction de repérage et d’état des lieux. Il cible les disciplines et les sites d’intérêt communautaire prioritaires à aménager, développer, conforter.

Culture

Lorsqu’en juillet 2006, le Territoire de la Côte Ouest se positionne sur sa politique publique en matière culturelle l’objectif est de favoriser l’accès à la culture pour tous via la pratique artistique, le soutien d’actions de médiation et la décentralisation de spectacles auprès des publics les plus éloignés. Outre les spectateurs, l’objectif est également de soutenir et de promouvoir les artistes (amateurs ou confirmés) et les professionnels de la filière culturelle.

Les compétences culturelles du TCO portent sur les domaines suivants :

  • La construction, l’aménagement, l’entretien et la gestion des équipements d’intérêt communautaire :
  • L’Espace Numérique et Artistique (LENA) a ouvert ses portes en avril 2015 à Trois-Bassins. Il s’agit d’un un lieu d’enseignement artistique et de restitution avec différents champs d’actions  comme la musique, la danse et les expressions corporelles, l’éducation à l’image et les arts plastiques.

Cet équipement se positionne également comme un centre culturel de proximité, facilitateur d’actions culturelles à destination des publics des hauts de l’Ouest. Il a ainsi son propre programme d’actions et d’ateliers (en plus de ceux de la REA) et collabore avec d’autres partenaires culturels, notamment pour des missions de valorisation.

  • Les travaux du siège de l’Ecole Artistique Intercommunale de l’Ouest, « Lekol Célimène » ont démarré à Plateau Caillou au cours du deuxième semestre 2017. La mise en place des cours sera fera pour la rentrée d’aout 2019. Il s’agit d’une école pluridisciplinaire d’enseignements artistiques mais également du siège administratif et pédagogique de la Régie d’enseignement artistique et enfin d’un lieu de regroupement et de concertation du réseau des intervenants de l’école.
  • Le soutien financier à la diffusion et la décentralisation de spectacles vivants de qualité accompagnés d’actions culturelles menées auprès des publics les plus éloignés de l’offre culturelle (salles et festivals) :

Le TCO encourage et accompagne les projets culturels en apportant son soutien financier aux opérateurs culturels du territoire en matière de spectacle vivant (diffusion, sensibilisation et formation des publics).

Le TCO soutient les quatre  salles de spectacle de son territoire suivantes : le Théâtre Sous les Arbres au Port, le Kabardock (convention de partenariat pluriannuelle dans le cadre du label SMAC – Scènes des Musiques Actuelles), Lespas à Saint-Paul, et le Séchoir à Saint-Leu.

Le TCO informe les porteurs de projets que la date limite de dépôt des demandes de subventions au titre de l’année 2019 est fixée au 31 octobre 2018.

Le soutien à la création (artistes émergents) à travers le dispositif « BEKALI »

Le TCO est à l’origine de ce dispositif culturel innovant, en lien avec les 3 salles de diffusion principales du territoire. Celui-ci donne l’opportunité à de jeunes créateurs réunionnais de se professionnaliser en mettant à leur disposition les moyens de créer et de se produire. Il s’agit de la rencontre des trois salles de spectacles de l’ouest : Le Séchoir, Léspas et Kabardock, s’unissant autour d’un projet commun pour le meilleur de la jeune création péï. Chaque année le trio de salles sélectionne trois projets artistiques réunionnais répondant à des critères de qualité, de potentiel et d’ouverture.

Les projets soutenus bénéficient d’actions concrètes d’accompagnement pour faire aboutir l’acte de création. Ils bénéficient d’une aide financière en coproduction, d’accueil en résidence, d’un accompagnement technique et administratif et de représentations dans chacune des salles. Le dispositif permet de mettre en place des actions culturelles pour créer des liens avec d’autres artistes ou les publics éloignés ou spécifiques.

En 2018, les trois structures soutiennent les équipes artistiques suivantes :

  • Ann O’aro / Kapor (musique)
  • Collectif Lookatmekid / Saut la mer à l’envers (pluridisciplinaire)
  • Cie Kenji / Des racines et… (danse hip hop)

L’offre d’un enseignement artistique sur le territoire dont le développement est confié à la Régie d’Enseignements Artistiques du TCO

En 2013, le TCO a créé la Régie d’Enseignements Artistiques (REA)  à qui la collectivité a confié la mise en œuvre et la gestion de sa politique d’enseignements artistiques sur l’ensemble du territoire. Le projet de l’École Artistique Intercommunale de l’Ouest (EAIO), porté par la REA, résulte de l’absence de dispositifs de démocratisation entre l’éveil (échelon communal) et le conservatoire de Région.

Le projet de politique culturelle des enseignements artistiques repose sur cinq grandes orientations :

  • Prendre en compte les multiples composantes de la société réunionnaise ;
  • Favoriser le développement de la créativité et l’emploi sur le territoire ;
  • Favoriser la cohésion sociale ;
  • Assurer une véritable accessibilité aux pratiques artistiques et culturelles ;
  • Développer un projet d’éducation artistique et culturelle par le sensible.

L’activité se décline sur l’ensemble du territoire autour d’un réseau d’intervenants spécialisés. Près de quinze équipes pédagogiques travaillent ainsi en concertation pour former le réseau de l’école.

La valorisation du patrimoine culturel et naturel de l’Ouest

Afin de valoriser les atouts des communes, le TCO a initié une politique de mise en tourisme du patrimoine culturel et naturel.

C’est ainsi qu’en 2016, le dernier four à chaux, le Four à chaux « Pierre Méralikan » à Saint-Leu ayant fonctionné à la Réunion et inscrit à l’inventaire des monuments historique a fait l’objet d’une importante réhabilitationÀ Trois-Bassins, c’est une exposition fixe qui a été installée sur le site de LENA en décembre 2017. Une exposition itinérante et une mallette pédagogique sur l’histoire de Trois-Bassins ont également été réalisées.

D’autres projets, sur  les autres communes du TCO,  sont en cours de réalisation.

 


Dossier de demande de subvention

Le TCO informe les porteurs de projets que la date limite de dépôt des demandes de subventions au titre de l’année 2019 est fixée au 31 octobre 2018.

Ce dossier doit être utilisé par toute association sollicitant une subvention auprès du TCO. Il concerne le financement d’actions spécifiques ou le fonctionnement général de l’association. Il ne concerne pas les financements imputables sur la section d’investissements.

Dépôt des dossiers par voie postale :
TCO BP 50049
97822 Le Port Cedex

Ou par mail : courrier@tco.re

Télécharger le dossier