Ressource précieuse ou force de la nature… Kosa i lé ?


À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau ce jeudi 22 mars 2018, rappelons-nous que l’eau est une ressource précieuse ! Nous en avons besoin pour vivre… Il faut donc la préserver et bien la gérer !

L’ONU estime que chaque personne a besoin de 20 à 50 litres d’eau par jour pour satisfaire ses besoins.

L’eau est au cœur de notre vie

Tous les êtres vivants sont en majorité composés d’eau.

Par exemple,  les hommes contiennent près de 70% d’eau et les plantes entre 80 à 85%. Et un adulte a besoin de 2,5 à 3 litres d’eau par jour pour être en bonne santé.

Nous avons aussi besoin d’eau pour nos activités quotidiennes : pour cuire nos aliments, nettoyer notre environnement, pour l’agriculture, l’industrie ou pour produire de l’électricité…

Si les évolutions technologiques nous apportent plus de confort, elles entraînent également une augmentation de notre consommation d’eau. Lave-vaisselle, lave-linge, baignoire, piscine, … nous poussent à consommer de plus en plus d’eau. Or, les ressources en eau, elles, n’augmentent pas. Il convient donc de ne pas les gaspiller.

Dans bien des pays, la surconsommation d’eau a mené à une pénurie.

Ici aussi, à La Réunion, chaque année, certaines communes sont obligées de procéder à des restrictions drastiques afin de partager l’eau potable.

Le saviez vous ?
Une douche d’une durée de quatre à cinq minutes consomme de 30 à 80 litres
Un bain consomme de 150 à 200 litres
Laver la vaisselle en machine consomme plus d’eau que de la laver à la main

L’eau est au cœur du développement durable

L’accès à l’eau contribue à la réduction de la pauvreté, à la croissance économique et à la sauvegarde de l’environnement. Or, toutes les populations du globe ne disposent pas du même confort. La consommation en eau domestique dans le monde est très inégale et c’est dans les pays industrialisés que la consommation est excessive.

L’eau est aussi une force de la nature !

Les dommages environnementaux, associés aux changements climatiques, sont à l’origine des crises liées à l’eau que nous observons dans le monde entier : inondations, sécheresse et pollution de l’eau sont aggravées par la dégradation de la végétation, des sols, des rivières et des lacs.

Lorsque nous négligeons nos écosystèmes, il est plus difficile de fournir à tous l’eau dont nous avons besoin pour survivre et prospérer.

Alors, préservons ensemble les écosystèmes ! Chacun à notre échelle nous pouvons agir…

Découvrez nos conseils pour économiser l’eau

Testez votre consommation d’eau avec l’Office de l’Eau

Et sur le territoire de la côte Ouest ?

La météo récente de l’été austral est une illustration des bienfaits (alimentation des terres contre la sècheresse) mais aussi des dégâts que peut causer l’eau dans la nature, sur l’aménagement de notre territoire, notre agriculture, notre sécurité, etc.


Le TCO a récupéré depuis ce 1er janvier 2018 la compétence GEMAPI (transfert obligatoire des communes aux intercommunalités).

La « GEMAPI Ouest » propose un programme ambitieux et responsable de protection des personnes et des biens contre les inondations.

Qu’est-que la GEMAPI exactement ? Qu’implique concrètement cette compétence pour la collectivité ? Quelles sont les nouvelles missions du TCO à ce titre ? Et bien d’autres questions encore que vous pouvez vous poser…
► Voici un éclairage sur le sujet.


Vous avez apprecié cet article ? Partagez-le avec vos amis :


Cet article a été publié le , il y a 1 mois. Il est classé dans la rubrique Actualités du Territoire de la Côte Ouest et a été consulté 98 fois.
N'hésitez pas aussi à faire un tour sur Twitter, Flickr, Google+, YouTube ou encore Facebook pour d'autres news. Une information, une correction, un complément à ajouter ? Contactez-nous via notre formulaire dédié.

Application Mobile TCO Agglo

Lettre d’information

Restez au plus près de l’actualité du Territoire de la Côte Ouest.


Abonnement SMS

Recevez par SMS les informations importantes du TCO relevant de ses domaines de compétences

S'il vous plaît patienter ...