Le projet Kompactali


Note

Cet article a été publié il y a plus de 32 mois. Les informations qu'il vous propose ne sont peut-être plus à jour.

Dossier-presse-Kompactali-210415-1

Le projet est parti d’un constat. Sur le port de Saint-Gilles, l’entreposage de poubelles dans des box fermés réservés aux professionnels a montré ses limites : poubelles béantes non entretenues et pas forcément adaptées aux métiers de bouche, rajouts de déchets par des usagers externes,… Tout ceci génère des odeurs et impacte l’image de la zone balnéaire.

Face à ce constat et soucieux de valoriser les atouts touristiques du territoire, le TCO propose d’expérimenter un dispositif innovant et inédit à La Réunion qui participe à la finalité politique de rendre le territoire durable et de proposer un service public de déchets soutenable.

Ce dispositif permettra d’une part d’améliorer l’image de la zone balnéaire en luttant contre les pollutions visuelles et olfactives, et d’autre part d’optimiser la capacité de stockage en vue d’une rationalisation de la collecte.

Il s’agit d’un projet de compacteurs solaires baptisés « Kompactali ».

Le-projet-Kompactali-confrence-de-presse

Le projet Kompactali

Le TCO installe deux compacteurs de déchets autonomes (les « Kompactali ») sur le port de Saint-Gilles. Les travaux d’installation et d’aménagement ont commencé début avril, pour une mise en service à partir du 21 avril.

Ces Kompactali sont destinés aux professionnels du port de Saint-Gilles, exclusivement pour leurs déchets ménagers. De plus, afin de faciliter le geste de tri, la collectivité met également sur site des bornes à emballages et à verre.

Cette expérimentation prévue pour une durée de 6 mois trouvera son efficacité dans la bonne application des usages. Afin de faciliter l’appropriation de cet équipement par les usagers professionnels, le TCO a opté pour un accompagnement de proximité sur toute la durée du test.

Le bilan et l’évaluation de l’expérimentation orienteront la vocation à terme de cet équipement.

En expérimentation auprès des professionnels pendant 6 mois

Un dispositif innovant pour une meilleure gestion des déchets.

Kompactali-210415-19

Piloté par la Direction Environnement, le projet a pour objectif de proposer aux professionnels de la zone balnéaire touristique de Saint-Gilles un dispositif permettant de lutter contre les nuisances visuelles et olfactives.

Baptisé « Kompactali », ce dispositif innovant consiste en un système de compactage des déchets ménagers, alimenté à l’énergie solaire grâce à des panneaux photovoltaïques placés sur le toit. Deux Kompactali sont installés sur le port de Saint-Gilles, pour une expérimentation de 6 mois : d’avril à octobre.

Coût d’investissement du TCO pour les deux compacteurs d’ordures ménagères :129 000€ (soit 64 500€ par compacteur).

Une implantation stratégique sur la zone balnéaire

Ces 2 sites pilotes ont été choisis en concertation avec les partenaires et les professionnels. Chaque professionnel peut avoir accès à un compacteur dans un rayon de 200 mètres. Les emplacements retenus sont également peu visibles par le grand public, puisque les usagers des Kompactali sont exclusivement les professionnels.

paln-implantation-Kompactali-210415-23

 

Le 1er Kompactali mis en service à partir du 21 avril se situe au niveau du parking de service Nord du port. Une borne de collecte sélective vient en complément de ce nouvel équipement.

Le 2e Kompactali mis en service à partir du 30 avril se situe lui vers l’entrée du parking de service Sud (face au transformateur). Une borne de collecte sélective a également été disposée à proximité.

Un accompagnement global dans la gestion des déchets

À chaque flux de déchets, son équipement dédié.
plaquette-kompactali

NB : Outre ces bornes de collecte sélective, pour les besoins d’évacuation de gros volumes de cartons, les professionnels peuvent les déposer à la déchèterie : celle de l’Ermitage ou celle de Carosse-Roquefeuil.

Un dispositif qui vise à réduire les nuisances et à adopter un mode de gestion des déchets rationalisé

– de pollution olfactive (diminution des gênes odorantes)
– de pollution visuelle (amélioration de l’image touristique de la zone balnéaire)
+ esthétique (meilleure intégration dans le paysage que des bacs à ciel ouvert)
+ de tri (chaque flux son équipement et son traitement)
+ de capacité de stockage (grâce au système de compactage)
– de camions de collecte en circulation (- de pollution atmosphérique et + d’économie)

Le principe de fonctionnement du compacteur solaire

Le toit du Kompactali est équipé de panneaux photovoltaïques le recouvrant entièrement et permettant de faire fonctionner l’équipement à l’énergie solaire. Une énergie propre et renouvelable en abondance sur notre territoire ensoleillé de l’Ouest !

Chaque compacteur est équipé d’un tambour pour l’introduction des sacs poubelles et est verrouillé par un système de contrôle d’accès, dit « RFID » (Radio Frequency IDentification = Identification par Radio Fréquence). C’est ce qui permet d’assurer la traçabilité du système. De plus, le compacteur est équipé d’un routeur de communication qui envoie des alertes mails et sms en cas de panne, d’intrusion, de vandalisme. Ce même système de télégestion alerte le collecteur quand le niveau de remplissage du conteneur nécessite une collecte.

L’ouverture se fait donc au moyen d’une carte sans contact. Une carte paramétrée est remise à la soixantaine de professionnels utilisateurs. Chaque professionnel pourra alors être identifié à chaque dépôt de déchets.

le-kompactali

partenaire-kompactaliUn projet partenarial

Ce projet de compacteur solaire piloté par le TCO a pu voir le jour grâce à différents partenariats dont celui noué avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion, l’interface incontournable pour travailler en concertation aux côtés des professionnels du port de Saint-Gilles. La CCIR est en effet gestionnaire du port.
C’est donc Saint-Paul, commune membre du TCO, qui accueille cet équipement-test sur sa zone balnéaire et participe à l’aménagement paysager et l’entretien aux abords des Kompactali.
Cycléa et Tamarun sont également parties prenantes dans cette aventure, respectivement pour la médiation et la propreté urbaine.

Les objectifs de cette collaboration :

  • Mener une réflexion commune sur le dispositif pour travailler et construire ensemble
  • Obtenir une participation et une implication dynamique des différents acteurs aux échanges et à l’amélioration du test
  • Inciter les utilisateurs à s’approprier l’équipement et à modifier leur comportement face aux déchets qu’ils produisent

La démarche de concertation

Des outils adaptés aux 4 phases principales du projet (d’avril à octobre 2015)

  1. Information des professionnels
  2. Mise en oeuvre du projet
  3. Accompagnement des professionnels
  4. Évaluation de la viabilité du projet

Les professionnels, futurs usagers des Kompactali, ont été informés du projet avant son installation par une note d’information du TCO, par des rencontres sur le terrain et par télécommunication.

Cette expérimentation trouvera son efficacité dans la bonne application des usages. Afin de faciliter l’appropriation de cet équipement par les usagers professionnels, des médiateurs sur le terrain sont à leur écoute et des réunions d’information collectives sont programmées depuis début avril. L’accompagnement du TCO se poursuivra sur les 6 mois, à l’issue desquels le retour d’expérience des professionnels déterminera le devenir de l’équipement.

Divers outils de communication sont diffusés aux professionnels en support à la concertation menée sur le terrain :

  • Une vidéo de présentation du Kompactali
  • Une plaquette d’information
  • Une affiche A3 plastifiée à accrocher comme mémo, dans les cuisines des restaurateurs par exemple
  • Une carte d’accès sans contact avec au dos le Numéro Vert du TCO
  • De plus, un registre de concertation reste disponible à la CCIR pour toute réclamation.

L’avenir du Kompactali ?

Après l’évaluation du dispositif

Des réunions de concertation sont programmées tous les 2 mois. Elles permettent des réajustements si nécessaires : l’analyse des pratiques et de la satisfaction des usagers permettra d’évaluer réellement le Kompactali et de décider de son avenir.
Plusieurs options pourraient être envisagées :

  • déployer le dispositif sur le territoire
  • ou le reconvertir en le dédiant à des espaces et événements ciblés (ex. : dans des déchèteries, pour les habitats collectifs, sur des marchés forains, pour des manifestations sur la plage, pour les cérémonies cultuelles, etc.)

Concernant spécifiquement la zone balnéaire, si le dispositif est probant, l’îlot central du port de Saint-Gilles ou d’autres sites à proximité des plages pourraient également en être pourvus.

L’expérience ailleurs…

Un projet inspiré mais à adapter au contexte et aux problématiques de notre territoire

Plusieurs collectivités testent également ce dispositif de compacteur solaire. Parmi celles-ci, nous pouvons citer par exemple la communauté d’agglomération de Saint-Malo, l’Ile d’Yeu, Tarascon, l’Agglomération de Narbonne, la Guadeloupe, etc.

Même si ces expériences sont encore trop récentes pour se prononcer sur l’efficacité du dispositif, les communautés d’agglomération qui ont opté pour le modèle SOLARPAC (le même que le Kompactali) sont pour la plupart satisfaites : le dispositif est autonome, nécessite très peu de maintenance et génère peu de nuisances.

Les compacteurs sont utilisés dans le collectif, sur les marchés ou évènements, ou encore sur les déchèteries comme dispositif mobile. Cependant, nous notons qu’un accompagnement des utilisateurs et une communication efficaces sont nécessaires, afin de limiter les risques de dégradation du compacteur et permettre son utilisation d’une manière optimale. D’où, la démarche de concertation et d’accompagnement engagée par le TCO.

Par exemple, le compacteur solaire autonome et mobile « déjà utilisé dans des résidences à Saint-Martin a fait ses preuves et pourrait devenir la norme pour l’habitat collectif et les lotissements privés… On estime l’économie à près de 60% par rapport à un système de collecte classique. » (Extraits de l’hebdomadaire Nouvelle N°159)


Vidéo


Vous avez apprecié cet article ? Partagez-le avec vos amis :


Cet article a été publié le , il y a 3 années. Il est classé dans la rubrique Actualités du Territoire de la Côte Ouest et a été consulté 1 547 fois.
N'hésitez pas aussi à faire un tour sur Twitter, Flickr, Google+, YouTube ou encore Facebook pour d'autres news. Une information, une correction, un complément à ajouter ? Contactez-nous via notre formulaire dédié.

Application Mobile TCO Agglo

Lettre d’information

Restez au plus près de l’actualité du Territoire de la Côte Ouest.


Abonnement SMS

Recevez par SMS les informations importantes du TCO relevant de ses domaines de compétences

S'il vous plaît patienter ...